L’ESPERANTO

Voici quelques citations sur la nécessité d’une langue commune.
De Descartes à Vincent Cespedes, de Jules Verne à Albert Jacquard, les défenseurs de l’espéranto comptent des personnalités de tous horizons.


Cit. René Descartes
(31/03/1596 – 11/02/1650) 

« Il faudra que l’humanité crée une langue internationale : sa grammaire sera si simple qu’on pourra l’apprendre en quelques heures ; il n’y aura qu’une seule déclinaison et une seule conjugaison ; il n’y aura point d’exceptions ni irrégularités et les mots dériveront les uns les autres au moyen d’affixes. »


Ne trouvez-vous pas que l’espéranto ressemble à la proposition définie par  Descartes ?

Cit. Albert Jacquard
(23/12/1925 – 11/09/2013)

« Je souhaite que l’enseignement de l’espéranto soit officialisé par les autorités de nombreux pays. Un jour viendra où tout être humain aura utilisé l’espéranto comme instrument de mise en commun. »

Cit. Vincent Cespedes

« Créer l’Europe c’est créer des ponts,  des passerelles.  Mais je parle vraiment des choses humaines, je ne parle pas simplement des ponts financiers et de frontières douanières qui se lèvent(…) C’est possible avec internet, avec la réflexion d’une langue commune européenne, qui serait autre que l’anglais, qui serait une langue inventée, créée, ou l’Espéranto qui fonctionne bien. »
(les Euronautes 19 juin 2009)

Cit. Michel Onfray

« L’espéranto propose d’habiter une langue universelle, cosmopolite, globale qui se construit sur l’ouverture, l’accueil, l’élargissement ; elle veut la fin de la malédiction de la confusion des langues et l’avènement d’un idiome susceptible de combler le fossé de l’incompréhension entre les peuples. »

(Le Monde, chronique du 10 juillet 2010)

François CavannaCit. François Cavanna

« Vous ne voulez pas de l’espéranto ? vous aurez l’anglais. Bien fait pour vos gueules ! »